Burn-Out

Le BURN-OUT

 

Je recois au cabinet de plus en plus de patients souffrant de burn-out c’est-à-dire d’un syndrome d’épuisement lié au travail, littéralement faire un burn-out, c’est « brûler de l’intérieur , se consumer ». Selon l'Organisation Mondiale de la santé, le burn-out se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ».

Le burn-out est nécessairement lié au travail. Dans la dépression, le travail n’est pas la cause première, mais peut être un facteur aggravant. De plus, en cas de burn-out, la personne atteinte est toujours en situation de stress chronique. Les transformations rapides opérées dans le monde du travail : globalisation des marchés, compétitivité, développement des technologies de l’information, précarité d’emploi, etc. ont généré une augmentation de la fréquence du burn-out. 

 

Le premier effet notoire est souvent un épuisement physiologique, dû à un stress important mais surtout répété. Souvent cette fatigue est corrélée à d’autres symptômes tels quedes douleurs musculaires, ou des migraines, mais aussi des problèmes digestifs, des insomnies, une prise ou une perte de poidsune démotivation constante par rapport au travail, des accès de colères, des crises de larmes, un sentiment de frustration, des sentiments d’incompétence et d’échec, une baisse de confiance en soi, une anxiété, une inquiétude, des ruminations, des pertes de concentrationet de mémoire puis dans les cas extrêmes des pensées suicidaires …

 

L’épuisement professionnel touche les hommes comme les femmes, toutes professions et tous âges confondus. On note très souvent une perte de sens de la valeur travail, un manque d’autonomie(ne participer à aucune ou à peu de décisions liées à sa tâche), de reconnaissance, une connexion continue grâce aux nouvelles technologies, mais aussi un déséquilibre entre les efforts fournis et la reconnaissance obtenuede la part de l’employeur ou du supérieur immédiat (salaire, estime, respect, etc.)., un échange dégradé avec le supérieur ou entre les collègues et une communication insuffisante (de la direction aux employés, concernant la vision et l’organisation de l’entreprise)…

De plus certains contextes de vie sur le plan personnel, comme de lourdes responsabilités familiales ou encore la solitude, peuvent mettre en péril la conciliation travail-vie personnelle.

 

Quelles que soient les sources de stress au travail, il se produit alors un déséquilibreentre la pression subie et les ressources(intérieures et extérieures, perçues ou réelles) dont on dispose pour l’affronter. Un signe qui ne trompe pas  c’est quand cette fatigue ne cède pas pendant les vacances et que l’accumulation de tensions et de stress reprend aussitôt. C’est souvent alors le recours au congé maladie.  

 

Lorsque permet ce congé de maladie est essentiel puisque les réserves d’énergie sont à plat quand on est victime d’épuisement professionnel. Cependant, il est insuffisant pour régler le problème et éviter les rechutes. En effet, le repos ne guérit pas le burn-out. Il faut aussi mettre en branle de réels changements pour retrouver un sentiment de contrôle sur sa vie.

 

Je peux alors vous aider à prendre conscience des raisons qui vous ont mené à cet épuisement, ce burn-out. Je vous aiderai ainsi à faire l’examen de vos habitudes de vie, mais aussi à analyser votre milieu de travail, le sens que vous accordé au travail, apprendre aussi à vous reconstruire en vous réservant du tempspour vous, votre famille, vos loisirs, etc.

Parfois la solution passe par un départ quand certaines conditions de travail sont impossibles à faire évoluer. La solution passe toujours par une reconstruction de son estime et de sa confiance en soi, souvent abimés lors d’un burn-out. 

Un véritable travail de reconstruction psychologique peut s’avérer nécessaire afin de se remettre réellement, et de pouvoir s’offrir un  nouveau départ.